Suivez le blog sur facebook !

Rechercher un article sur ce blog

Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 7 juin 2012

RIP Ray Bradbury, le créateur de mythes

Pourquoi les récits du précurseur de la science-fiction baignent toute notre culture.

Ray Bradbury est l'un des écrivains les plus prolifiques de notre époque - et de l'époque de nos parents, et de celle de nos grands-parents. A presque 90 ans, il continuait de publier, son pas à peine ralenti par une attaque d'apoplexie, qui l'obligeait à dicter ses œuvres (sa fille est sa copiste; il lui téléphonait et elle lui faxait les pages tapées). Grâce à Fahrenheit 451, dont la lecture est maintenant obligatoire pour tout collégien américain, Bradbury est généralement connu comme romancier, mais ses talents-surtout sa maîtrise des prémisses diaboliques et des révélations soudaines - sont plus adaptés aux récits courts. Deux de ses romans les plus connus, Les Chroniques martiennes et Le Vin de l'été, sont en fait des compilations de récits courts, et même la forme originale de Fahrenheit 451 était celle d'une nouvelle, Le Pompier. Donc, même si le recueil de la maison d'édition Everyman's Library The Stories of Ray Bradbury - où se trouvent seulement 100 histoires regroupées dans un gros millier de pages - ne représente qu'une fraction microscopique de l'œuvre de Bradbury, ce n'est pas un mauvais début pour aborder l'œuvre de Bradbury.


à lire aussi : 5 livres de Ray Bradbury à redécouvrir

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...