Suivez le blog sur facebook !

Rechercher un article sur ce blog

Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 29 mai 2012

Cannes 2012 : un palmarès contesté

Cannes 2012: Un palmarès de vieillards

Inégal, ayant suscité des agacements parfois injustes ou exagérés, mais riche aussi de véritables découvertes, le 65e Festival de Cannes s’est terminé avec un palmarès déprimant. On a dit ici qu’Amour, le film de Michael Haneke, ne manque pas de qualités, cela ne change rien à l’impression de parti pris académique qui émane d’une liste de récompenses caractérisée également par son incohérence. De même le brave Ken Loach avec son gentil La Part des Anges n’a-t-il rien à faire là, ni peut-être même en sélection, quand bien même on aura plaisir à voir le film à sa sortie. Carlos Reygadas mérite, lui, un prix de la mise en scène (pour Post Tenebras Lux) mais celui-ci est inaudible dans un tel contexte, quand tous les autres films récompensées, à l’exception d’Au-delà des collines de Cristian Mungiu, patauge dans les conventions d’un cinéma blanchi sous le harnais.

«AMOUR», LA PALME À MORT


En récompensant des cinéastes déjà primés à Cannes, à l’image de Michael Haneke, le jury n’a fait que confirmer des valeurs sûres, laissant de côté des films risqués mais peut-être plus audacieux.

Cannes 2012, la bulle du pape Moretti

Eric Libiot, chef de la rubrique Culture de L'Express, analyse le palmarès du Festival de Cannes 2012, rendu par le jury du président Nanni Moretti, auquel il n'adhère visiblement pas.

Festival de Cannes 2012 : la presse partagée sur le palmarès

Si la Palme d'or remportée ce 27 mai par Michael Haneke paraît faire l'unanimité au sein de la presse il n'en va pas de même de l'ensemble du palmarès.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...